Robert Vigneau

Robert Vigneau

Né dans le Var, Robert Vigneau, initialement sculpteur sur bois, publie son premier recueil de poèmes L’ange et l’accordéon en 1953 chez Seghers, puis décide de rentrer dans l’enseignement. 
Dès la fin des années 1960, il mène une vie vagabonde, au gré des postes culturels en Afrique, à Ceylan où il dirige l’Alliance française de Colombo, en Inde et au Japon. Dessinateur, metteur en scène, Robert Vigneau se place avant tout comme poète, influencé par Norge, Desnos, et l’Oulipo. 
Son écriture, empreinte de fantaisie et d’humour est en recherche permanente du mot juste et de l’expression concise. Ses thèmes de prédilection touchent aux voyages, aux objets de la vie quotidienne (10 articles sur catalogue), il renouvele le blason (16 planches d’anatomie) et le bestiaire (Bestiaire à Marie). À partir des années 1980, Robert Vigneau s’exprime plus volontiers en prose : après ses carnets d’un séjour à Ceylan, il publie La Guerre des cinquante ans, où ses dessins constituent le point de départ des chroniques imaginaires.

  • Bibliographie

    Aux éditions Vents d'ailleurs
    Rizou la mouche, Vents d'ailleurs, coll. « Les petites histoires du monde », 2003.

    Chez d’autres éditeurs
    Bestiaire à Marie, Nathan, 1985 et Éolienne, 2000.
    Botaniques, Éolienne, 1997 et 1999.
    La Guerre de cinquante ans, À Hélice, 1995.
    10 articles sur catalogue, Prouvaires, 1979.
    Cartes indiennes, La main d’Hélène, 1975.
    16 planches d’anatomie, Chandelle verte, 1958.
    L’ange et l’accordéon, Seghers, 1953.
    Il, Guy Chambelland, 1953.

Partager